L’insert à bois Studio Air 2

Quel système de chauffage pour ma maison ?

Les pénuries actuelles et les inquiétudes pour l’hiver prochain remettent le sujet du chauffage sur la table. Le prix de l’électricité va augmenter et les factures avec.

Comment chauffer sa maison aujourd’hui, c’est la question que tout le monde se pose. Le rendement de la traditionnelle cheminée à foyer ouvert est généralement de 25 % contre 80% pour le poêle à bois et 95% pour le poêle à granulés.

Trois types d’installation présentant un bien meilleur rendement énergétique. Ces appareils s’inscrivent dans une vague de transition énergétique encouragée par de multiples aides d’Etat, toutefois il n’est pas évident de s’y retrouver parmi tous les modèles disponibles.

 

Poêle à bois ou poêle à granulés ?

Poêle à granulés
Le chauffage de votre maison avec un poêle à granulés

D’une manière générale, le chauffage à bûches est choisi pour son caractère traditionnel, chaleureux et convivial. Le

poêle à bois reste la source de chaleur la plus naturelle et traditionnelle. L’alimentation régulière en bûches de celui-ci se fait de façon manuelle

Son homologue à granulés présente un très bon rendement énergétique et son alimentation est automatique. En effet, les poêles à granulés possèdent un système d’alimentation en combustible automatique grâce à la présence d’un réservoir. Cela lui procure une autonomie très appréciable au quotidien.

 

Le poêle à bûches est généralement utilisé comme chauffage d’appoint et vient compléter un chauffage central. Il offre une vitesse et une puissance de chauffe confortables et est donc un appareil de chauffage économique destiné à être installé dans une pièce à vivre.

Le poêle à granulés est également le plus couramment utilisé comme chauffage d’appoint. Cependant il peut parfois servir de chauffage principal, dans une maison RT 2012 par exemple, c’est-à-dire une maison parfaitement bien isolée.

Si les poêles à bûches traditionnels atteignent un rendement énergétique allant de 70 à 80%, ce qui est déjà très confortable, les poêles à granulés peuvent, quant à eux, atteindre 95% de rendement énergétique.

Quel système de chauffage pour ma maison ?

 

Inconvénients des poêles à granulés

  • Réservoir limité donc nécessite d’un chauffage d’appoint pour le hors-gel
  • Ventilation bruyante pour certains modèles mal optimisés
  • Entretien quotidien et exceptionnel (180€ dont ramonage)
  • Moins fiable qu’un poêle à bois (bougie, moteurs, sondes)

 

Le prix

Le prix d’un poêle à granulés, globalement supérieur à celui d’un poêle à bûches, est très variable et dépend des caractéristiques du produit. L’utilisateur devra compter en moyenne 2 500 à 4 000 € pour l’achat d’un poêle à granulés hors pose, la somme pouvant être supérieure pour un appareil offrant plus d’options.

 

L’aide financière

La demande d’aide est à effectuer avant la réalisation des travaux. Le dispositif Ma Prime Rénov permet par exemple de bénéficier d’une aide de 1 500 € à 3 000 € pour les poêles à granulés, de
1 000 à 2 500 € pour les poêles à bûches et de 600 à 2 000 € pour les foyers fermés et inserts à bûches ou à granulés.

 

Quid de la pompe à chaleur ?

Une pompe à chaleur (PAC) est un système de chauffage écologique qui permet de chauffer un logement et, dans certains cas, l’eau sanitaire de ce même logement.

La pompe à chaleur présente un mode de fonctionnement simple mais ingénieux. Elle capte les calories de chaleur présentes dans l’air, le sol ou un point d’eau à proximité de votre habitation. Ensuite, elle réinjecte ces calories dans les pièces de votre habitation sous forme de chaleur, via un radiateur, un plancher chauffant ou un ventilo-convecteur (en fonction du type d’installation choisi).

 

Pompe à chaleur géothermique
Le chauffage de votre maison

 

Il existe 3 types de pompes à chaleur :

  • La pompe à chaleur aérothermique

Les pompes à chaleur aérothermiques captent la chaleur de l’air extérieur et Il en existe deux types :

– La PAC air-air : permet uniquement de chauffer l’habitation ;
– La PAC air-eau : permet de chauffer l’habitation et de produire de l’eau chaude.

Reliée à un système de chauffage préexistant, la PAC air-eau peut être raccordée à des radiateurs à eau de haute température. Mais pour que le rendement soit optimisé, il est conseillé de l’associer à un plancher chauffant basse température.

Etant donné qu’elle puise son énergie dans l’air, la PAC air-eau est moins efficace lorsqu’il fait 0°C. L’hiver, lorsque la température avoisine les -7°C, elle ne fonctionne plus. L’idéal est donc de l’utiliser en complément d’une chaudière qui peut prendre le relais.

  • La pompe à chaleur géothermique

La pompe à chaleur géothermique puise son énergie dans le sol de votre jardin. L’avantage de la pompe à chaleur géothermique est qu’elle fonctionne en toute saison et ne nécessite pas de chauffage

d’appoint. En revanche, son installation est beaucoup plus conséquente puisqu’elle entraîne un forage de votre terrain, et son coût est très élevé.

  • La pompe à chaleur hydrothermique

Si un point d’eau se trouve à proximité de votre habitation, vous pouvez opter pour l’installation d’une pompe à chaleur hydrothermique.

 

Le prix

Les prix sont différents en fonction du type de pompe à chaleur. Par exemple, une pompe à chaleur géothermique a un coût nettement plus élevé qu’une PAC air-eau. Dans le détail, comptez :

  • entre5000€et11000€ pour une PAC air-air;
  • entre 10 000 et 15 000 € pour une PAC air-eau sans eau chaude sanitaire ;
  • entre 10 000 et 16 000€ pour une PAC air-eau avec eau chaude sanitaire ;
  • entre 10 000 € et 20 000 € pour une PAC géothermique ;
  • entre 14 000 et 18 000€ pour une PAC hydrothermique.

 

L’aide financière

Comme pour les poêles à bois ou à granulés, il existe des aides financières.

En conclusion, avant l’achat d’un poêle à bois, à granulés, mixte ou d’une pompe à chaleur, il convient d’étudier ses besoins réels en matière de chauffage.

La pose d’une pompe à chaleur géothermique en chauffage principal couplée avec un poêle à bois ou à granulés en chauffage d’appoint peut s’avérer être un choix gagnant. Une fois installée, la PAC géothermique divise par cinq vos factures de chauffage et d’eau chaude sanitaire.

L’architecte est-il indispensable ?